5 bonnes raisons de ne plus avoir peur du regard des autres

1 – Les autres vous veulent du bien

Hé oui, très peu vous veulent du mal, certains s’en foutent, beaucoup sont prêts à vous aider si vous leur demandez gentiment. Alors pourquoi avoir peur d’un regard bienveillant à notre égard ?

2 – A chacun ses lunettes

Chacun de nous voit le monde d’une certaine façon grâce à ses valeurs personnelles (croyances) que nous nous forgeons durant toute votre vie en fonction de notre éducation, notre environnement, notre passé… Face à une même situation, nous voyons les choses différemment, avec nos propres filtres.

Le regard de l’autre peut vous permettre de modifier votre propre perception mais ne doit pas vous affecter personnellement.

3 – Ma liberté

Avez-vous déjà essayé de faire quelque chose dans un endroit où il y a plein de monde comme si vous étiez seul au monde ? Non ? alors essayez. C’est un très bon exercice pour se décomplexer du regard des autres et c’est marrant !!!

Qui va vous en vouloir de faire ce que vous voulez ? Personne. Absolument personne !

Alors allez-y, osez ! Et SURTOUT OSEZ IGNORER le regard des autres 😉

4 – Ce que les autres pensent réellement de vous

Vous n’en savez rien… Nous en revenons aux lunettes, aux filtres, aux croyances. Vous pouvez penser que les autres pensent telles choses de vous, alors que pas du tout. Vous êtes qui vous êtes. Vous le savez. Les autres ne le savent pas. Alors, soyez-vous même et les autres vous percevront comme une personne épanouie et sûre d’elle.

5 – Le bonheur ne dépend pas des autres

En montrant une bonne image de vous-même, vous recherchez la reconnaissance des autres. Et celle-ci peut être un vrai tremplin pour vous dans le développement de vos projets si vous développez une vraie confiance en vous et en vos capacités.

Néanmoins, ce n’est pas cela qui va vous rendre heureux sur le long terme. Le bonheur est l’accomplissement de soi et c’est donc un état intérieur sur lequel le regard des autres n’a aucun effet.

filtres-regard


Source : http://www.plateforme-bienetre.fr/comment-ignorer-le-regard-des-autres/
Publicités

Jeux pour aider les enfants à développer leurs sens logique et mathématique !

Les jeux d’observation sont un bon atout. Vous pouvez proposer et adapter selon l’âge de l’enfant, les jeux suivants :

  • Jeu de mémoire : trouver les paires
  • Jeu d’observation : les 7 différences
  • Jeu de manipulation : le puzzle simple et le puzzle 3D
  • Les jeux de mémoire visuelle, de coordination et de vocabulaire de style Lynx ou Dobble
  • Les labyrinthes

Avec de la Récup, vous pouvez fabriquer tous ces jeux rapidement et gratuitement comme par exemple :

Fabriquer le jeu de mémoire avec des bouchons de plastique : Ze Mêm Ô Rit
Pour fabriquer un puzzle 3D, utilisez des boites ou des bricks de lait.

La Récup, c’est rigolo et écolo !

En savoir plus : www.happyparents.com

Carte Pop-Up en 3 minutes

Une activité facile et ludique à faire avec des enfants !

FICHE TECHNIQUE

Matériel :

  • Ciseaux
  • Feuille A4
  • Feutres

Étapes par étapes  :

Customisez ensuite votre carte selon vos envies… Anniversaire, Fêtes…


Télécharger la fiche complète


Carte pop-up
Carte pop-up

Récup’ Loisirs : Jeu de Raquettes Bidon !

Fabriquer un jeu de raquettes en 2 minutes avec de la récup

Découper 2 bidons en plastiques comme ceci afin de garder les poignets :

2-Bidon-Raquette3

Pour la balle, vous pouvez utiliser une balle de ping-pong ou de tennis (différents niveaux de difficultés). Vous pouvez aussi fabriquer des balles avec de vieilles chaussettes.

Ce jeu de Lancer – Rattraper est idéal pour développer et affiner la coordination et la motricité globale chez l’enfant.

1-Bidon-Raquette

La Récup, c’est Rigolo et Écolo !


Source : theimaginationtree.com

Règle des 4 « R » : pour une sanction aidante et éducative pour les enfants

4r

Contrairement à une punition, Jane Nelsen (auteur de La discipline positive) estime qu’une sanction est aidante et éducative quand elle respecte les 4 « R »:

  1. Reliée : la sanction est logiquement liée au comportement,
  2. Respectueuse : la sanction n’est ni dévalorisante, ni culpabilisante, ni humiliante,
  3. Raisonnable : la sanction est mesurée et paraît juste à tout le monde, enfant compris,
  4. Révélée à l’avance : l’enfant connaît les règles du jeu.

Comment établir les règles ?
Pour que les règles soient comprises et acceptées par l’enfant, il est important qu’il participe à leur élaboration.

Susciter son adhésion et sa coopération !

Pourquoi la sanction ?
La SANCTION est réparatrice
et justifiée par des règles connues par tous (adultes et enfants) et acceptées par avance. La punition est répressive et concrétise le pouvoir du fort (l’adulte) sur le faible (l’enfant).


Petit rappel de la définition de la punition dans le Larousse : Action de punir, d’infliger un châtiment ou une peine pour un manquement au règlement, accident ou malheur qui paraît être la conséquence d’une faute…

En savoir plus : ici

10 règles pour libérer l’imagination et la créativité des enfants

Les enfants ont des capacités extraordinaires pour créer. Ils n’ont pas peur de se tromper. Alors ils tentent. Même lorsqu’ils ne savent pas, ils essaient.

1) Je ne juge pas. Je ne critique pas : Le jugement et la critique sont anxiogènes et bloquants. Laissez faire votre enfant, soyez ouverts.

2) J’encourage l’effort mais pas le résultat : Lorsque vous encouragez l’effort, vous motivez à poursuivre l’acte créatif. Paradoxalement, les félicitations pour le travail terminé ont tendance à poser des barrières psychologiques car l’enfant se dit que si vous êtes satisfait de ce qu’il a fait, il doit l’être aussi. Or, qui vous dit qu’il a vraiment terminé son oeuvre ?

Suite de l’article : http://anti-deprime.com/2014/10/22/les-enfants-surprenants-creativite-decouvrez-10-regles-liberer-imagination/

Plus de temps = plus de créativité !

Si vous donnez 10 secondes aux enfants pour réaliser une tâche qui fait appel à leur créativité, une étincelle jaillit timidement. Mais si vous leur donnez 10 minutes, c’est la Tour Eiffel qui s’illumine !

Source : http://anti-deprime.com/2014/10/29/les-enfants-demontrent-quon-creatif-on-prend-temps/

Mémorisation : Un schéma vaut mieux qu’un long discours

mapping

Dans cette video TEDX, Clarence Thiery, co-créatrice d’une agence de conseil en pédagogie, nous explique brillamment qu’il est préférable d’utiliser un schéma plutôt qu’un long discours. Explication en images donc :

Le cerveau

  • Hémisphère gauche : mots, logique, langage, structure
  • Hémisphère droit : esthétisme, image, conscience

Il existe 2 types de mémoire :

  • Mémoire à long terme : association (feu rouge = s’arrêter)
  • Mémoire à court terme : se souvenir qu’on s’est arrêté ce matin au feu rouge

Les 6 clés de la mémorisation :

  1. L’effet de primauté : on se souvient surtout du début des informations
  2. Le storytelling : on a besoin d’écouter des histoires pour se souvenir. Elles suscitent l’émotion et permet l’identification
  3. Humour ou provocation
  4. Les sens : par exemple l’odeur, les sons, les couleurs favorisent l’apprentissage
  5. L’association : associer une nouvelle connaissance à celle déjà acquise
  6. L’effet de proximité

Capture d’écran 2014-11-21 à 13.09.39

La solution : le schéma

L’idéal pour mémoriser est d’utiliser nos 3 canaux de mémorisation :

  • Canal visuel spatial
  • Canal auditif et de intelligence verbale
  • Canal kinesthésique

Le schéma permet d’associer les idées et facilite l’esprit de synthèse et d’analyse grâce aux connecteurs logiques apparents.

Capture d’écran 2014-11-21 à 13.10.06

Le schéma donne du sens au cerveau.

Si vous êtes formateur ou enseignant :

  • une image associée à un texte est plus percutant qu’un texte seul.
  • testez et sélectionnez les images dont le symbolisme est identique pour tous
  • stoppez les powerpoint trop compliqués. Allez à l’essentiel et utilisez des images plutôt que du texte (un schéma convient parfaitement)
  • théâtralisez votre intervention et racontez des histoires en vous appuyant sur les 6 clés de la mémorisation

Si vous êtes étudiant ou apprenant :

  • n’utilisez pas d’ordinateur pour prendre des notes
  • prônez les mind maps (cartes heuristiques) : un schéma vous permettra d’assimiler et de comprendre les informations pour longtemps.

Suite et source : http://anti-deprime.com/2014/10/17/memorisation-schema-vaut-mieux-quun-long-discours/